Présence

L’état de présence s’acquière par la pratique régulière de se concentrer sur l’immédiat présent et ainsi cesser d’être affecté émotionnellement par le filtre du mental. La mémoire du passé et les projections vers l’avenir sont dominée par cet état d’être. Cela peut devenir un véritable mode de vie.

Pour maîtriser le magnétisme, il est nécessaire d’être le plus présent possible, de cultiver un état d’éveil et de conscience vigilante (vigil en soi).
Se relier à la conscience par l’état de présence, la présence c’est être entier, en temps et place dans le maintenant et l’ici. Le temps présent est UN, sans passé ni avenir, le présent est la seule et unique réalité. La présence signifie vivre dans la réalité de la vie. Sortir des restrictions de l’espace et du temps permet de s’ouvrir à l’absolu, la conscience infinie et éternelle du présent.

Cet état d’éveil, permet de se libérer du déterminisme programmé dans l’inconscient. Comme sortir de « l’hypnose » produite par les divers conditionnements et croyances…aussi de se libérer des influences extérieures, qu’elles soient collectives, ancestrales ou personnelles.

La présence augmente la conscience d’exister, de vivre.
Elle apporte la connaissance intuitive et charnelle entre l’homme et la nature de l’univers, une communion magnétique.

L’exercice quotidien et régulier de la présence permet la maitrise de l’esprit sur le corps, ceci à pour effet de favoriser l’augmentation de la vitalité, de la force physique, amélioration de l’état de santé, revitalisation et régénération du corps de l’esprit, renforcement immunitaire et hormonal, et la régulation de l’harmonie neurovégétative de l’organisme.
Elle possède une puissante action curative sur les troubles du comportement et du psychisme. Elle guérit de la peur, sous toutes ses formes. De plus, l’état de présence fait rapidement éclore et développer les facultés dites extrasensorielles ainsi qu’une puissante augmentation du magnétisme personnel.
Par la conscience on devient plus conscient et responsable de ses actes, mais aussi de ses pensées, parce qu’elles sont de plus en plus agissantes. Par l’exercice de l’état de présence, le pouvoir de la pensée se manifeste concrètement, en positif comme en négatif, beaucoup plus rapidement et efficacement et il est nécessaire d’en être conscient.
La concentration mentale que nécessite la présence est un exercice fatigant, surtout au début, mais il s’agit d’une forme de récupération salutaire de l’organisme qui se dissipe rapidement. Les résultats bénéfiques sont très rapidement perçus et ainsi la motivation augmente et poursuivre l’exercice de la présence, devient alors, un réel plaisir.

Pratique :

Privilégier la qualité de présence à la durée des exercices.

Générale et fondamentale : (à être le plus souvent possible)
Utiliser les sens à plein régime, être aussi conscient que possible.
Porter l’attention sur le votre être physique, sentir, voir, entendre.
Surveiller les paroles qui sortent de votre bouche, s’écouter, s’observer dans sa gestuelle.
Maintenir une surveillance, voir le monde d’un regard neuf, exactement comme il est.
Vivre la présence, agir en présence, sentir en présence, être DANS ce que l’on est et DANS ce que l’on fait, et nulle part ailleurs.

Se libérer du mental : selon Eckhart Tolle et Gurjiev

« Observer le penseur »

Observer la petite voix dans la tête et les «films mentaux » construit par la pensée. Simplement observer sans interprétation, ni jugement. Ce penseur intérieur est à l’origine d’innombrables maux, ainsi que la causalité profonde de toute maladie. En ne vous identifiant plus à lui, vous n’alimentez plus le mental. Ceci est le début de la fin de la pensée involontaire et compulsive.
Pendant que vous observez cette pensée, vous êtes en totalement présent. Toutefois, vous sentez une présence, c’est votre Conscience profonde, derrière votre ego. Par cette Présence vous élevez les fréquences vibratoires de votre champ énergétique qui transmet l’énergie de la vie au corps physique. Dans cet état d’unité avec l’Être, vous êtes plus alerte, plus vivant et plus éveillé que dans l’état d’identification au mental. De cet état de Présence, émerge un calme, une quiétude et une forme d’intelligence et d’intuition supérieure. De cette façon, vous vous dissociez de l’activité mentale et créez un vide qui vous connecte à la Conscience, vous devenez extrêmement vigilant et conscient mais vous ne pensez pas.

La source du magnétisme

La Conscience est la source qui permet de sentir votre champ énergétique, ce fluide magnétique qui forme un plasma vous relie à la Conscience de l’univers physique de la forme. On peut comparer ce fluide à une rivière ou à un courant d’énergie plus ou moins harmonieux. Si vous amenez profondément votre attention et votre présence dans votre corps énergétique, vous pouvez remonter le cours de cette rivière jusqu’à sa source, la Conscience où le monde se dissout pour devenir le non-manifesté. Ce point singulier est celui de la naissance et de la mort. Le fluide magnétique est énergie en mouvement, le point de Conscience est immobilité. Lorsque vous atteignez le point d’immobilité absolue, qui vibre néanmoins de vitalité, vous êtes rendu au-delà des corps subtils, soit à la Source même du non-manifesté.
Puis, quand votre conscience revient vers le monde manifeste, vous retrouvez l’identité de la forme que vous avez temporairement délaissée. De nouveau, vous avez un nom, un passé, des conditions de vie, un futur. Mais, essentiellement, vous n’êtes plus la même personne, car vous avez fugitivement eu un aperçu d’une réalité en vous qui n’est pas « de ce monde », bien qu’elle n’en soit pas dissociée, tout comme elle n’est pas dissociée de vous.
L’attention est la clé de la transformation, et une attention totale signifie aussi l’acceptation totale de ce qui est. L’attention est comme un faisceau de lumière ; c’est le pouvoir concentré de votre Conscience qui métamorphose toute chose.
Dans un organisme parfaitement fonctionnel, une émotion dure très peu de temps. Elle ressemble à une ondulation ou à une vague qui déferle momentanément à la surface de votre Être. Par contre, quand vous n’êtes pas ancré dans le corps, une émotion peut rester en vous des jours ou des semaines, ou encore se rallier aux autres émotions ayant une fréquence semblable. Avec le temps, ces émotions se sont agglutinées et forment le corps de souffrance, un parasite qui peut vivre à l’intérieur de vous pendant des années, se nourrir de votre énergie, entraîner la maladie physique et rendre votre vie lamentable. Ce corps de souffrance est né de l’accumulation des formes pensées consciente et surtout inconsciente du passé personnel et collectif.
Le pardon, c’est renoncer à la justification et lâcher prise face aux conflits intérieures qui en découle. Pardonner, c’est n’offrir aucune résistance à la vie et lui permettre de s’exprimer à travers vous. Vous devenez présent, vous « habitez » votre corps et vous sentez la paix et la tranquillité pénétrante qui émanent de votre Être supérieur.
Le processus de conscientisation du corps énergétique a des effets profonds de régénération physique, entre autre, le ralentissement significatif du vieillissement du corps humain.
Le corps subtil n’est pas soumis au temps. Dès que vous passez de l’état habituel « piégé par le mental et en dehors du corps » à l’état « dans le corps et présent au moment qui est », votre corps physique se sent plus frais, plus magnétique et plus vivant. Étant donné qu’il y a plus de connexion entre la Conscience et le corps, sa structure moléculaire devient en fait moins dense, elle devient plus transparente, elle laisse passer la lumière de la Conscience.
Ne fixez pas votre attention ailleurs que sur le corps lorsque vous cherchez la vérité, car vous ne la trouverez nulle part ailleurs. Vous êtes tout de même ce corps, que vous pouvez voir et toucher. Toutefois, il n’est qu’un fin voile illusoire qui abrite un corps subtil invisible, lui-même la porte d’accès à l’Être, à la vie non manifestée. Par le corps énergétique, vous êtes inévitablement relié au Grand Tout non manifesté, éternellement présent et qui ne connaît ni naissance ni mort.
Lorsque vous « habitez » votre corps, vous avez l’avantage de voir votre système immunitaire grandement renforcé. Plus vous amenez de conscience dans le corps, plus le système immunitaire se renforce. Comme si chacune de vos cellules s’éveillait et se réjouissait. Le corps adore l’attention que vous lui accordez. C’est là une très puissante forme d’auto guérison. La plupart des maladies s’immiscent en vous quand vous n’êtes pas dans votre corps. Si le maître est absent de la maison, toutes sortes de personnages viendront y squatter. Si vous habitez votre corps, les invités indésirables auront de la difficulté à y entrer.
Ce n’est pas seulement votre système immunitaire corporel qui se trouve ainsi renforcé : le système immunitaire psycho énergétique l’est également. Ce dernier vous protège des champs magnétiques négatifs de votre environnement extérieur (sur les plans mental et émotionnel) qui sont très contagieux. Quand vous habitez bien votre corps, c’est l’élévation de la fréquence vibratoire de tout votre champ énergétique qui vous protège. La souffrance est le fruit de l’identification à la forme. Des guérisons miraculeuses se produisent parfois chez les autres, s’ils sont prêts, lorsqu’un être réalisé vient éveiller leur conscience.

Exercice du STOP :

STOP ! (dire ou penser, stop)
Vigilance ! Ne plus bouger, s’ouvrir à tout, tout sentir, tout entendre et tout voir, ouvrir le regard périphérique, absorber la lumière, être totalement conscient et attentif. En présence, par l’attitude d’observation de votre respiration, de votre posture, du poids corporel. Etre réveillé, être éveillé, SUR veiller.
FIN DU STOP ! (dire ou penser, fin du stop)